Vivre à Berlin ou vivre à Paris ?

0
375

Berlin est une ville bizarre. Elle est bizarre parce l’Histoire qui a fait de grandes plaies dans sa géographie a cicatrisé sans disparaître. Elle est bizarre parce qu’elle était une métropole de pauvreté, économiquement faible, épicentre de mouvements artistiques d’une puissance inouïe, résonant à travers les années (punks, musique électronique, arts plastiques, architecture…).

Elle est bizarre parce qu’elle est encore cet épicentre, mais qu’elle est aussi, paradoxalement, devenue un centre économique fort, une métropole de richesse, un épicentre de start-ups… Vivre à Berlin, c’est lire un livre passionnant qui dure, qui dure… le temps d’un bail ou deux.

Berlin ou Paris : quelle capitale gagne niveau prix ?

Sans sourciller, tous les experts vous répondront Berlin. La comparaison est inutile tant l’écart est flagrant. Paris est l’une des villes les plus chères d’Europe. Berlin est l’une des moins chères. Et les Français l’ont bien compris !

Au vu des statistiques, quelques milliers de personnes en plus par année viennent gonfler le nombre des expatriés francophones dans cette ville « pauvre mais sexy ».

vivre à berlin 2

Ils étaient 8 000 en 2008. Ils étaient 11 000 en 2014 à être partis vivre à Berlin. Surprenante, étonnante passion pour cette ville pourtant froide, si loin de Paris. Les yeux les plus attentifs du monde de l’immobilier savent pourquoi.

L’immobilier locatif est à Berlin aussi facile d’accès que l’eau courante. Autrement dit, les Français que nous sommes ne sont pas fous. Ils ont compris qu’il y avait un intérêt à investir là-bas, mais pas nécessairement pour y vivre.

Les personnes cherchant un logement pour un usage personnel, c’est-à-dire pour vivre à Berlin, pour y avoir un pied à terre, sont nombreuses. Mais pas aussi nombreuses que les investisseurs arrivant en masse, avec leurs perspectives et leurs ambitions de tirer profit de cette situation – il faut bien le dire – hors du commun.

Car oui, c’est bel et bien une situation hors du commun : l’Allemagne, premier pays de l’Union européenne, puissance internationale, est dotée d’une capitale où il fait bon vivre pour trois francs six sous.

C’est un peu comme si elle avait 30 ans de retard sur Paris, qui tout au contraire n’a pas cessé de s’embourgeoiser, de faire monter les prix, encore et encore, au point de les rendre insupportables.

Les meilleurs quartiers où vivre à Berlin

Au mètre carré, le prix moyen d’un logement à Berlin revient entre 2 800 et 2 900 euros. En comparaison, à Paris, le mètre carré dans le 19ème arrondissement (le moins cher de la ville) trône aux alentours de 6 500 euros.

Le plus cher (le 7ème arrondissement), touche sans effort les 14 000 euros par mètre carré. Autant dire que vivre à Berlin vous permettra de faire des économies ! Mais trêve de plaisanteries, les quartiers sont tous abordables ; par conséquent, vous avez l’embarras du choix.

Il faut savoir une chose : Berlin-Est est restée ancrée dans le passé tandis que l’URSS avait la mainmise sur cette partie de la ville.

À la chute du mur, les Berlinois de l’Ouest ont eu l’impression de voir ressurgir les fantômes du passé : les bâtiments du style début XXème, les technologies pas mises à jour depuis les années 50…

vivre à berlin 3

Avec ses nombreux quartiers – autrefois zones définies par les armées qui les occupaient – Berlin-Est possède aujourd’hui un charme, entre vétusté et modernité, probablement unique au monde. Vivre à Berlin est une chose, mais vivre dans l’Est en est une autre !

A l’Ouest, vous aurez affaire à des quartiers plus bourgeois, plus riches, moins vivants, plus langweilig (ennuyeux). Vous voilà prévenus ! Pour comprendre dans leur ensemble les raisons pour lesquelles investir dans l’immobilier à Berlin serait tout à votre honneur, n’hésitez pas à consulter cette page.

Avatar
123immo, c'est une mine d'or pour toutes celles et tous ceux désireux de recueillir des informations concernant l'immobilier, sa valeur, ses états, ses assurances, son histoire... si ces thématiques entrent en ligne de compte dans vos interrogations, alors vous êtes au bon endroit. Top départ : 3... 2... 1... Lisez !