Petits tours de passe-passe pour trouver un locataire fiable

0
222

Ça y est, votre bien immobilier est prêt. Vous l’avez acheté, vous l’avez refait à neuf, vous avez pris un crédit sur 20 ans, bref, c’est du lourd… et maintenant il ne vous reste plus qu’à le louer. Alors pas question de laisser le premier inconnu venu s’installer dans votre nouveau salon tout neuf les pieds en éventail !

Ce bail, il se mérite. Trouver un locataire vraiment fiable n’est pas la plus mince des paires de manche mais c’est faisable ! Découvrez dans cet article les choses à retenir avant de vous lancer dans l’aventure.

Pour bien entamer la recherche…

Pour être sûr de dégoter le bon locataire, il faut d’abord s’assurer d’avoir l’embarras du choix. Pour ce faire, une seule solution : multipliez les médias ! Communiquez votre offre partout où vous le pourrez, ainsi les réponses seront nombreuses et vous augmenterez vos chances de trouver un locataire fiable :

  • Commencez par les sites de petites annonces. Il y en a ici, et  et encore là, vous en trouverez un nombre faramineux. N’hésitez pas à tous les écumer, car de nombreux internautes en recherche d’un logement font de même ! Et surtout, rédigez une annonce complète, en indiquant prix, superficie, proximité des transports et des commerces…
  • Ensuite, faites appel à une agence immobilière. Les avantages ? Elle s’occupe de tout. Elle trouve les locataires en faisant intervenir un carnet d’adresses ultra-complet, prépare l’état des lieux, les assurances… en revanche, elle garde pour elle entre 20 et 30% du loyer, ce qui est non négligeable.

Worried Man In Front Of The Laptop At Home, touching his hair.

  • Un bon plan indémodable est et restera toujours le bouche à oreille. Bien entendu, tout dépendra des personnes qui vous entourent. En fonction de cela, vous aurez plus ou moins de chance de trouver un locataire potentiellement intéressant. Si, par exemple, un certain nombre de vos amis sont des familles dont les enfants sont étudiants, il est probable que ces derniers soient intéressés par votre offre. Attention cependant aux revers de fortune ! Si un enfant d’ami s’avère un candidat exécrable, lui refuser votre location peut s’avérer très embarrassant.
  • Si vous avez le temps, créez un site web dédié à la location de votre bien. Cela prendra du temps, car tout site Internet doit attendre d’avoir drainé un certain nombre de visites avant d’être référencé et positionné de manière à être suffisamment visible. Le site Internet peut s’avérer parfait pour une location saisonnière car son anatomie en fait un média de réclame idéal : vous pouvez y mettre des photos et vanter les mérite du lieu pour trouver un locataire temporaire, comme on le ferait pour une chambre d’hôtel, un hôtel particulier ou une chambre d’hôtes.

Pour trouver un locataire : repérez les meilleurs profils !

La situation idéale pour tout propriétaire, c’est quand le loyer équivaut aux mensualités à payer chaque mois pour rembourser l’emprunt fait en vue de l’achat du bien. Ainsi, votre appartement, votre maison ou autres s’autofinance purement et simplement !

Et parce que cette situation est idéale, il est d’autant plus important que le locataire le soit aussi. Il faudra donc se poser un certain nombre de questions.

Est-il solvable ?

Pour être en conformité avec la loi, demandez à la personne qui vous intéresse une copie de bulletin de salaire, un avis d’imposition, un contrat de travail, un relevé d’identité bancaire, un livret de famille… mais ne l’obligez surtout pas à vous donner un relevé de compte bancaire, un extrait de casier judiciaire ou une photographie d’identité, car la loi l’interdit !

fiche-paie-trouver-un-locataire

Quel travailleur est-il ?

Pour être certain de trouver un locataire fiable, il est préférable de se passer des personnes dont l’emploi comprend une rémunération fluctuante, voire incertaine. Un CDD ou un emploi rémunéré sur base de prime ou de pourboires exclusivement peut s’avérer très dangereux pour le bailleur !

Privilégiez les CDI ainsi que les étudiants. Ces derniers, généralement encore sous la tutelle de leurs parents, sont rarement de mauvais payeurs, quoi que l’on puisse en dire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here