Ces startups qui veulent bouleverser le marché immobilier

0
169
Pinql-le-Tinder-de-l-immobilier_width1024

Comme l’application PINQL, de nombreuses start-up souhaitent aujourd’hui mettre l’immobilier sans dessus dessous. Ce marché avait jusqu’à maintenant la réputation d’être plutôt un marché assez peu ouvert, où il était difficile de franchir les nombreuses barrières qui en marquaient l’entrée.

Applicatin PINQL : le tinder des apparts

Mais c’était sans compter la révolution numérique, qui a permis de récompenser l’audace et l’inventivité auprès de consommateurs dont les usages ont bien changé.

Habitués à la facilité d’utilisation d’un Tinder, enchantés par les prix dérisoires d’AirBnb ou encore fascinés par les merveilles de l’Oculus Rift, les acheteurs potentiels cherchent aujourd’hui des applications ultra-simples et permettant de faire de réelles économies avant de louer ou d’acheter.

C’est ce que propose une jeune pousse comme l’application PINQL qui met en relation des particuliers pour l’achat ou la vente.

Application PINQL : entre Tinder et AirBnb

Les utilisateurs ont démontré depuis longtemps leur envie de contourner le chemin classique qui passe par des agences immobilières aux frais de dossiers souvent prohibitifs.

Jusqu’à maintenant, ils l’ont fait sans avoir accès à des outils dédiés. Parmi les techniques les plus usités, beaucoup de gens optaient pour le bon coin, entreprise française réputée pour la vente d’objets entre particuliers.

Mais contrairement à l’application pinql, le bon coin n’étant pas construit spécifiquement pour la médiation entre acteurs de l’immobilier manque cruellement de certaines options, comme celle de pouvoir charger son dossier immédiatement dans l’app. De plus, avec un système de filtres moins adapté, les résultats de recherches peuvent être confus et manquer de pertinence.

L’autre tactique était de contourner le blocage de numéros de téléphone d’AirBnb en écrivant son GSM en toutes lettres, efficace car moins connue, mais assez hasardeuse.

Avec ces applications, les bailleurs comme les locataires ont accès à un outil spécifiquement construit pour l’immobilier, ne mettant en ligne que des biens de ce type et facilitant la transaction.

Le numérique, c’est bien, mais ça ne peut remplacer certaines démarches comme les travaux pour mettre en valeur son bien. Plus d’infos ici.

Si vous téléchargez cette app gratuite, vous verrez qu’il est possible d’y entrer son dossier en détail et faire une recherche très approfondie.

L’immense intérêt d’un tel instrument ne se réduit pas au contournement des frais d’agence. Il permet aux propriétaires comme aux locataires de prendre les devants et de proposer eux-mêmes leur appartement.

Le système de swipe, très intuitif, réduit la perte du temps de cette activité qui peut être très chronophage. De plus, l’application PINQL prend en compte vos actions pour affiner votre recherche et vous proposer uniquement des appartements qui vous correspondent.

De plus, contrairement à un système de liste, on est ici plus encouragé à regarder chaque bien en détail, ce qui permet d’éviter de passer à côté de la perle rare.

pinql

Matterport, le pari de la capture 3D

L’autre volet de cette digitalisation de l’immobilier est sans surprise la réalité virtuelle. C’est là-dessus qu’a parié Matterport qui propose de prendre en photo, grâce à la capture 3D, des biens dans les moindres détails.

Comme pour l’application PINQL, l’idée est ici de gagner du temps. Ou lieu de faire 3 contre-visites et de perdre des heures et des fortunes en déplacements, on pourra bientôt visiter des appartements ou des maisons de chez soi, grâce à sa tablette ou smartphone, ou même, pour une immersion totale, grâce à son casque VR.

La prochaine étape de cette méthode est de développer le machine learning, qui devrait permettre la modélisation de bâtiments en partant des milliers d’images obtenues par l’entreprise.

Avec l’application PINQL, ce sont deux exemples dans un océans de projets fleurissant partout dans le monde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here