SCPI : les avantages à investir dans l’immobilier pierre-papier en 2020

0
2
SCPI

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) sont des placements qui attirent de plus en plus les investisseurs méfiants des marchés boursiers. À la recherche d’un meilleur rendement que les livrets bancaires ou fonds en euros, mais sur un placement moins risqué que la bourse, les SCPI se distinguent nettement. Mais qu’en est-il en 2020, alors que la crise sanitaire est passée par là ? Décryptage.

Vous souhaitez investir dans la pierre, mais n’avez pas le temps pour la gestion des biens ? En effet, trouver des locataires, faire les visites et manager les éventuels travaux en cas de sinistre prend beaucoup de temps et nécessite d’avoir de bonnes connaissances dans le domaine. C’est ce côté très chronophage de la gestion locative qui empêche de nombreux possibles investisseurs à ce lancer. C’est pourquoi, depuis 50 ans, de plus en plus de SCPI se développent. Celles-ci permettent aux particuliers de toucher des revenus locatifs au prorata de leur investissement, sans avoir à s’occuper de rien.

Comment fonctionnent les SCPI ?

Le principe : les SCPI possèdent un grand parc immobilier, souvent d’entreprises, et touchent des loyers, qui sont ensuite répartis entre les investisseurs. En plaçant son argent dans une SCPI, c’est un véritable patrimoine immobilier que l’on se constitue, accessible dès quelques centaines d’euros contrairement à l’investissement locatif classique. L’investissement peut se faire de façon directe (il est possible de faire un crédit pour acheter des parts), ou via les UC d’une assurance-vie : en effet, un bon contrat d’assurance-vie en gestion libre doit vous permettre d’investir dans la pierre. Ainsi, les SCPI ont l’avantage de proposer de bons niveaux de rendements continus à travers les années, tout en ayant des opportunités de croissance sur le long terme grâce à la hausse des prix de l’immobilier. Mais la crise du Covid-19 est venue bousculer le monde de l’investissement, et au cœur du krach financier de 2020, beaucoup se sont demandé si les SCPI allaient réussir à dégager du rendement…

Le Covid-19 va-t-il avoir un impact sur les SCPI ?

Bien évidemment, toutes les conséquences qu’aura cette crise du coronavirus ne sont pas encore connues. Mais on sait aujourd’hui qu’il n’y a pas eu de retrait en masse sur les sociétés de placement pendant cette crise, comme on aurait pu le craindre. Ainsi, s’il y a eu une légère perte de performance sur certaines au cœur de la crise, la collecte des SCPI est déjà revenue à la normale. Le Figaro rapporte ainsi qu’avec « un total de 2,56 milliards € au premier trimestre 2020, la collecte des SCPI a progressé de 24 % par rapport au premier trimestre 2019 ». En effet, la plupart des épargnants ont confiance en ces sociétés parce qu’elles respectent pour la plupart une règle de base en matière de placement : la diversification.

Les SCPI : un placement armé contre la crise

Ainsi, de nombreuses sociétés détiennent plusieurs centaines d’immeubles : cette diversification des investissements permet de mutualiser le risque. C’est mathématique, plus il y a de locataires, moins la SCPI s’expose au risque du défaut de paiement. Voilà pourquoi la pierre-papier séduit les épargnants qui croient en l’immobilier, mais ne souhaitent pas faire eux-mêmes de l’investissement immobilier locatif, effrayés par les potentiels défauts de paiements de loyers ou par les vacances locatives. On sait que les deux tiers des bailleurs privés ne détiennent qu’un seul bien locatif, car il est difficile d’acquérir plusieurs biens tout seul. Mais lorsque l’on a qu’un ou deux locataires, un seul retard de paiement va créer un problème, quand ce retard sera compensé par la plupart des SCPI. On peut citer en exemple Corum AM, qui a confirmé début septembre le retour à la normale de la perception des loyers de ses SCPI Corum, et a maintenus ses objectifs de performance annuels 2020, qui sont de 4,5% à 6% selon la société.

Avatar
123immo, c'est une mine d'or pour toutes celles et tous ceux désireux de recueillir des informations concernant l'immobilier, sa valeur, ses états, ses assurances, son histoire... si ces thématiques entrent en ligne de compte dans vos interrogations, alors vous êtes au bon endroit. Top départ : 3... 2... 1... Lisez !