Pourquoi opter pour un syndic bénévole dans son immeuble ?

0
186

Toutes les copropriétés doivent avoir leur syndic, mais certains organismes professionnels facturent à un coût très élevé leurs prestations. Pour cette raison, certains copropriétaires se tournent vers l’option du syndic bénévole.

En effet, il n’est pas obligatoire de se tourner vers des professionnels pour accomplir ces missions : on peut tout à fait désigner un membre de la copropriété à cet effet. Nous vous indiquons les avantages et les limites de cette option. Plus de renseignements en lisant cet article.

Les conditions obligatoires à remplir

Le syndic bénévole doit avant tout être un copropriétaire, ou son conjoint, peu importe la nature du bien possédé. Il ne doit pas être un professionnel du secteur, c’est-à-dire que s’il fait partie du conseil syndical, il doit démissionner de ses fonctions pour devenir syndic de copropriété bénévole.

Le candidat doit ensuite être élu par une assemblée générale annuelle, ou constituante dans le cas d’une création de copropriété.

syndic-copropriete-benevole

Quelles sont ses missions ?

Le rôle du syndic bénévole est exactement le même que celui d’un syndic professionnel. A savoir :

  • la gestion administrative (secrétariat, mise à jour des listes des copropriétaires)
  • la gestion financière (comptabilité du syndicat des propriétaires, tenir le compte bancaire séparé du syndicat des copropriétaires)

Le syndic bénévole rend également compte de sa gestion chaque année devant l’assemblée générale et élabore le budget prévisionnel. Il veille à l’entretien et la garde de l’immeuble en faisant réaliser des travaux de réparations courantes. Plus de détails ici sur les missions du syndic de copropriété bénévole.

Cependant, le syndic bénévole n’est pas soumis à la même réglementation que les syndics professionnels, il n’a pas besoin de :

  • détenir une carte
  • de justifier d’une garantie financière
  • de souscrire à une assurance

En revanche, nous lui conseillons de souscrire à une assurance pour couvrir sa responsabilité en cas de fautes éventuelles de sa part.

Un travail bénévole mais … rémunéré ?

Le syndic bénévole peut être indemnisé pour ses missions, et le temps consacré à la gestion de la copropriété. Cette rémunération est à prévoir dans le budget voté par les copropriétaires au moment de l’assemblée générale.

Il est également défrayé pour les dépenses imposées par la gestion de la copropriété comme le remboursement des frais de courrier, de téléphone et d’assurance. La rémunération perçue par le syndic de copropriété bénévole est alors soumise à l’impôt sur le revenu et au versement de cotisations sociales.

syndic-benevole
Les avantages et les limites d’un tel système

Opter pour un syndic bénévole offre un avantage avant tout économique. En effet, il permet en moyenne une réduction des coûts de 20 à 30% par rapport aux honoraires pratiqués par un syndic professionnel.

Egalement, cette solution permet de gérer au plus près la copropriété, et d’être plus réactif pour les petits incidents de la vie quotidienne, comme des fuites d’eaux ou pour changer des ampoules usées.

Cette solution est donc idéale pour les petites copropriétés, qui y trouvent un grand intérêt en termes de rapidité. Mais également, le syndic bénévole trouve une reconnaissance directe de la part de ses voisins et copropriétaires.

Pour consulter toutes les qualités requises pour être un parfait syndic bénévole, consultez cette page.

Avoir recours à cette option rend toutefois difficile pour les copropriétaires de savoir de façon précise si le syndic bénévole respecte à la lettre les réglementations en vigueur. Il faut en effet être à l’aise avec les méthodes de comptabilité.

Il peut par ailleurs être compliqué pour les grosses structures de gérer toutes les missions d’un syndic de copropriété en étant seul à assumer ces responsabilités.

SHARE
Previous articleQui va payer les réparations locatives ?
Next articleLes étapes clés pour acheter son premier appartement
123immo, c'est une mine d'or pour toutes celles et tous ceux désireux de recueillir des informations concernant l'immobilier, sa valeur, ses états, ses assurances, son histoire... si ces thématiques entrent en ligne de compte dans vos interrogations, alors vous êtes au bon endroit. Top départ : 3... 2... 1... Lisez !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here