Comment bien réussir un coffrage béton (lissage, séchage, air …)

0
251
reinforced concrete slab with sheet metal formwork

Le coffrage à béton est un processus capital pour donner la forme voulue au béton. Il facilite par ailleurs le lissage et le séchage du ce dernier. Pour bien réussir votre projet, vous aurez besoin d’un bon système de coffrage et d’étaiement. Qu’il s’agisse de travaux de grande ampleur ou d’un chantier plus modeste, l’intervention de techniciens du coffrage sera nécessaire. Lorsque vous disposez de planches de bonnes qualités et des professionnels qu’il faut, le travail devient bien plus simple et le résultat est parfait. Découvrez dans cet article comment bien réussir un coffrage béton.

Le creusement des tranchées et l’empattement

La mise en place des tranchées est l’étape préparatoire du coffrage. Elle aide à préparer le terrain. Durant cette étape, le terrain est correctement nivelé pour l’étape suivante c’est-à-dire l’empattement.

L’empattement a pour objectif de soutenir tout le poids de la maison. C’est sur ce dernier que seront construits les différents murs de la maison. Pour réussir l’empattement, il faut mettre un accent particulier sur la prise des mesures sur le terrain. L’empattement doit être rigoureusement tracé en fonction du plan de la construction.

Après avoir correctement pris les mesures, commencez à scier du madrier et à les placer pour la mise en place de l’empattement. Commencer de préférence l’installation des madriers en partant des coins. Cela rend plus facile la suite du processus qui va aboutir au coffrage à béton. Tout au long de l’installation des madriers, assurez-vous que les mesures prises sont bien respectées et reliez les madriers avec des clous. Vous devez par ailleurs marquer à l’aide d’un cordon à tracer sur les madriers le niveau du béton à couler. L’empattement ne concerne pas uniquement les murs. Pour d’autres éléments comme les poteaux, des empattements doivent aussi être réalisés.

Une fois tout cela réalisé, vous pouvez commencer à couler le béton en respectant le niveau précédemment indiqué à l’aide du cordon à tracer. Servez-vous d’une truelle pour procéder au lissage du béton. Enfin après séchage du béton, retirez le coffrage et remplir les espaces entre l’empattement avec du gravier. Cette étape est capitale pour avoir un nid douillet semblable à ceux que l’on peut découvrir sur le site Nidouillet.

Le coffrage à béton proprement dit

Avant d’entamer le coffrage à béton, commencer par débarrasser l’empattement des grains de gravier. Prendre sur l’empattement les mesures adéquates pour ériger les murs. Maintenant le coffrage à béton proprement dit peut commencer.

En faisant attention aux mesures, vous placez un coin intérieur dans une extrémité des murs. Vous y installez par la suite les deux premiers panneaux intérieurs de coffrage. Grâce aux tiges, vous reliez les panneaux extérieurs aux panneaux intérieurs préalablement installés. Vous répétez le même exercice à toutes les extrémités de la construction jusqu’à ce que les panneaux se rejoignent. Servez-vous de vos panneaux de coffrage pour relier toutes les extrémités. Les panneaux seront reliés les uns autres et tenus de manière ferme à l’aide de crochets. Pour que les panneaux soient bien nivelés, laissez certains crochets ouverts. Après avoir ajusté correctement les panneaux de coffrage à béton, vous pouvez les refermer. Servez-vous d’un échafaudage pour marquer la hauteur du béton. Penser ensuite à huiler les panneaux de coffrage à béton.

Une fois ces mesures prises, vous pouvez commencer à couler le béton. S’il y a un excédent de béton, enlevez-le et lissez le reste pour avoir une meilleure finition. Après séchage, commencez à enlever les crochets puis les panneaux de coffrage. L’opération est beaucoup plus simple lorsque vous faites le choix de panneaux de bonne qualité. À cet effet, vous pouvez suivre les conseils pour acheter dans le neuf sans se tromper.

Avatar
123immo, c'est une mine d'or pour toutes celles et tous ceux désireux de recueillir des informations concernant l'immobilier, sa valeur, ses états, ses assurances, son histoire... si ces thématiques entrent en ligne de compte dans vos interrogations, alors vous êtes au bon endroit. Top départ : 3... 2... 1... Lisez !