Baisse de revenu : un obstacle à l’acquisition immobilière

0
200
crédit immo

Acheter une maison fait partie des rêves qu’ont la plupart des foyers. En plus d’augmenter son patrimoine familial, ce type d’investissement permet de faire de nombreux bénéfices financiers lorsqu’il est parfaitement administré.
Néanmoins, comment faire lorsque les revenus mensuels de la plupart des foyers sont en baisse et que le pouvoir d’achat n’est plus ce qu’il était… ? Hélas, acheter un bien n’aura jamais été aussi compliqué sur le plan financier.
Les professionnels du secteur immobilier et bancaire nous parle du crédit immo et de ses conditions actuelles qui font de plus en plus d’adeptes !

Le revenu baisse de 1 100 euros en deux ans

Selon les courtiers en crédit immobilier, il est plus facile d’obtenir un prêt dans le but d’acheter une maison actuellement que durant les dernières années. Une caractéristique qui s’explique par le revenu mensuel qui a connu une baisse conséquente.
En effet, comparé au montant recensé entre 2016 et 2018, les professionnels ont remarqué une diminution du revenu d’un ordre de 1 100 euros environ : ce montant est passé de 5 500 euros à 5 134 euros pour être actuellement d’un ordre de 4 375 euros.
C’est durant la dernière année que l’écart s’est le plus creusé jusqu’à être en dessous de la barre des 5000 euros mensuels. Face à cette situation, c’est le pouvoir d’achat global des ménages qui est en baisse. Il leur est donc plus difficile de procéder à une acquisition immobilière sans avoir recours à une aide financière extérieure.

Le crédit immobilier, un moyen de faciliter l’acquisition immobilière

Le crédit immobilier semble être le meilleur moyen de financier l’achat d’une nouvelle maison étant donné les difficultés engendrées par la diminution de revenu dont souffre les foyers. Comme l’indique Détective Banque, de plus en plus d’enseignes bancaires proposent désormais ce type d’offres et ce, avec divers avantages que l’on ne saurait négliger. L’on pense par exemple à la possibilité de profiter d’un taux d’intérêt moins important que ceux utilisés il y a quelques années et une plus grande facilité d’obtention de crédit immobilier.

Des taux en baisse pour relever le pouvoir d’achat des ménages

Afin de combler les lacunes imposées par la baisse de revenu des ménages français, les banques mettent en avant des taux très intéressants. Dans un contexte général, ces taux d’emprunts sont estimés à 1,65% pour rembourser un crédit immobilier de 20 ans.
Les profils les plus convaincants, quant à eux, peuvent profiter d’un taux plus avantageux. C’est ainsi qu’on remarque certains taux d’emprunts à environ 1,5%. Selon les banques en ligne, cette valeur établie en début d’année resterait sensiblement la même pour les mois à venir. C’est pour cette raison que cette période est considérée comme propice à l’achat immobilier.

Des profils variés peuvent profiter de cette baisse de taux

Pour un ménage au revenu moyen, les banques permettent désormais d’obtenir jusqu’à 216 000 euros de prêt dans l’objectif d’acquérir un bien immobilier. Le marché immobilier actuel connaît une grande expansion, aussi, un tel montant permet d’acheter une maison dans un quartier des plus intéressants.
Le taux d’appel étant en baisse, même les foyers les plus défavorisés pourront aisément obtenir un financement adapté à leur projet. Il est important de noter que les profils les plus convaincants pour la banque en ligne sont ceux des jeunes actifs. Cette jeune clientèle a une moyenne d’âge qui avoisine les 36 ans pour l’année 2018. Comparé à l’année 2017 où elle était estimée à 37 ans, on constate donc une baisse d’un an. Si cette clientèle est la plus avantagée, c’est avant tout parce qu’elle recouvre parfaitement les crédits de longue durée allant de 15 à 20 ans !

Avatar
123immo, c'est une mine d'or pour toutes celles et tous ceux désireux de recueillir des informations concernant l'immobilier, sa valeur, ses états, ses assurances, son histoire... si ces thématiques entrent en ligne de compte dans vos interrogations, alors vous êtes au bon endroit. Top départ : 3... 2... 1... Lisez !