Quelles sont les possibilités des investissements immobiliers ?

0
30

Les investissements immobiliers ont la côte auprès des investisseurs qui les préfèrent souvent aux produits purement financiers. Cela ne devrait pas changer dans la perspective de l’année 2018 et dans les années à venir.

Investir dans l’immobilier locatif neuf

L’investissement locatif dans le neuf reste la référence des investissements immobiliers. De fait, ce type de bien immobilier permet de bénéficier du dispositif Loi-Pinel.

Cette loi accorde de conséquents avantages fiscaux aux investisseurs. Or, l’actuel gouvernement a décidé de reconduire le dispositif Loi-Pinel pour 4 ans, à compter du 1er janvier 2018. Cependant, la loi Pinel ne sera applicable que dans des zones géographiques distinctes : zone A bis, A et B1, puis, pendant 1 an pour la zone B2. La durée de mise en location du bien s’étend (au choix pour l’investisseur) sur 6, 9 ou 12 ans.

Les avantages fiscaux seront maintenus : 12% du montant de l’investissement sur 6 ans, 18% sur une durée de 9 ans et 21% pour 12 ans. Rappelons que l’investisseur-propriétaire a la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants, pourvu que ceux-ci ne partagent pas avec lui le même foyer fiscal.

Investir dans l’immobilier locatif ancien

On peut estimer qu’acheter dans l’ancien pour louer est bien plus abordable que dans l’immobilier neuf. Par exemple, les travaux de rénovation que vous aurez probablement à effectuer peuvent voir leurs coûts déduits de votre revenu global (dans la limite de 10 700 euros la 1ère année) via le déficit foncier.

Certaines villes stratégiques (Caen, Marseille, Strasbourg, etc.) laissent entrevoir une belle rentabilité, aux alentours de 5% (brut). N’oubliez pas cependant les obligations lorsque l’on est propriétaire : s’acquitter de la taxe foncière, des charges de copropriété et respecter les impératifs de la loi Alur et pour la transition énergétique.

Investir dans les biens immobiliers de services

Il est également possible d’investir dans les biens immobiliers spécialisés dans les services : Ehpad, investissement logement étudiant, résidences seniors, établissements de tourisme, etc. Ces investissements immobiliers sont éligibles au régime de la défiscalisation Censi-Bouvard.

Ce régime permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% du prix d’acquisition du bien. Ce, sur une durée de 9 ans, dans la limite plafonnée de 300 000 euros investis chaque année.

Vous pouvez espérer des rendements moyens de l’ordre de 4 à 5%. Par ailleurs, ces types de biens immobiliers attirent de nombreux investisseurs, car ils freinent l’effet spéculatif que l’on retrouve dans de nombreux autres investissements. Investissement dans les Ehpad et étudiant jouissent d’une certaine popularité auprès des investisseurs, mais il ne faut pas négliger les établissements de tourisme qui offrent également de belles opportunités.

Investir dans les SCPI

Les SCPI ( Sociétés Civiles de Placement Immobilier) se situent à mi-chemin entre l’investissement immobilier et le produit purement financier. Le principe des SCPI est le suivant : il s’agit d’investir dans des titres immobiliers sans avoir à se soucier de la gestion. Après la réalisation de l’investissement SCPI, il ne reste qu’à toucher les dividendes !

Les investissements dans les SCPI sont souvent des placements dans des biens immobiliers tels que les bureaux, commerces, hôtels, etc. Le rendement des SCPI reste très attractif, de 4,5% à 5%. De plus, il n’y a aucun travail de gestion à fournir, ce qui rend ce produit immobilier particulièrement simple et accessible. Toutefois, si la gestion des SCPI est déléguée à des professionnels, il faut, en contrepartie, s’acquitter de frais de gestion relativement élevés.

Par ailleurs, attention à la bulle spéculative qui menace sur le marché immobilier des bureaux. Ainsi, il est recommandé de diversifier au maximum ses actifs SCPI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here