Home Blog

Quels matériaux utiliser pour l’isolation sous toiture ?

0

Il est très important d’isoler les combles de la maison afin de limiter la déperdition thermique. Profitez d’une rénovation de votre appartement pour le faire. C’est par le toit que 30 % de la chaleur est évacuée. L’isolation est une priorité mais encore faut-il choisir les bons matériaux. Deux indicateurs sont à étudier : la conductivité thermique et la résistance thermique.

Le coefficient de résistance thermique

Il donne une indication sur la capacité du matériau à résister au froid comme à la chaleur. Plus il est élevé, plus le produit est isolant. Ce coefficient « R » permet de comparer différents matériaux de même épaisseur. Il est associé à un indice de résistance thermique qui doit être supérieur à 6.

Les laines

Elles sont très faciles à poser et à fixer car elles sont souples. Elles procurent une bonne isolation thermique, acoustique et une résistance au feu. Elles peuvent être conditionnées en panneaux, en granulés ou en plaques.

La laine minérale

Il s’agit de la laine de roche ou de la laine de verre. Elles sont économiques et permettent un excellent rapport qualité/prix. Elles sont pratiques pour les toits très en pente. La laine de verre est facile à découper et peut être insérée entre des chevrons. Mais il faut bien se protéger pour la poser. La laine de roche est très isolante au niveau thermique comme au niveau acoustique et est notamment utilisée pour l’isolation des combles par soufflage.

Les isolants écologiques

On peut aussi choisir des matériaux écologiques pour isoler les combles. Ils ont une faible empreinte écologique, ont une forte capacité de stockage de la chaleur.
La laine de mouton régule l’humidité et n’est pas irritante. C’est un très bon isolant et peut absorber certaines matières nocives de l’air. Mais elle coûte très cher.
La cellulose est en réalité des flocons de papier issus de journaux de récupération. Elle est une excellente régulatrice de l’humidité tout en ayant une forte capacité de stockage de la chaleur.
La paille de bois est facile à installer entre des chevrons et n’est pas irritante. On peut l’utiliser comme sous-toit isolant.
Le liège est disponible en plaques ou en vrac. C’est un excellent isolant thermique et acoustique mais son prix est élevé.
Le chanvre isole très bien mais est déconseillé dans les régions très humides.

Les isolants synthétiques

Des matériaux synthétiques à base de pétrole permettent d’isoler efficacement sous les toits. Ils sont légers et ne craignent pas l’humidité.
Le PUR giclé ou écume de polyuréthane giclée a une grande durée de vie et permet de remplir parfaitement les fentes sous le toit. Elle peut être posée en différentes épaisseurs. La valeur d’isolation thermique est extrêmement élevée mais c’est l’un des matériaux les plus polluants.
Les plaques d’isolation PIR permettent de lutter efficacement contre l’humidité tout en étant ignifuge et facile à installer. On peut également la poser sur le sol.

Comment rédiger une annonce immobilière pour bien vendre ?

0

Vous venez d’acheter un appartement et vous cherchez vos premiers locataires ? Vous êtes propriétaire et souhaitez revendre un bien immobilier ? Les agences immobilières vous semblent trop chères et vous aimeriez apprendre à bien gérer votre location seul ?

Dans tous les cas, il va falloir prendre la plume et apprendre à rédiger votre première annonce immobilière. Voici quelques astuces et pièges à éviter pour rédiger une annonce qui fait vendre.

Gérer une location seul demande du temps

Avant toute chose, il faut savoir que gérer sa location seul va vous prendre un peu de temps et qu’il vous faudra être assez méthodique dans votre démarche.

S’il existe de nombreux sites web aujourd’hui pour publier des annonces, le travail d’agent immobilier est reconnu et consiste à passer beaucoup de temps au téléphone et en visite.

Si vous décidez de faire cela vous même, il est recommandé de dédier une demi journée minimum par semaine pour gérer ce type de dossier (ex : planifier les visites, répondre au mails…). Sans ce petit laps de temps, vous risquez d’avoir la tête sous l’eau assez rapidement. Mais, revenons à notre première étape qui consiste à rédiger l’annonce parfaite.

Quelle est la taille idéale de mon annonce immobilière ?

D’une façon générale, les annonces immobilières qui fonctionnent le mieux seront courtes et descriptives. Bien entendu, il faut prendre ce conseil « avec des pincettes », car il ne suffit pas de rédiger 3 lignes à la va vite pour espérer crouler sous les demandes le lendemain. Suivez ces deux conseils pour réaliser votre premier brouillon.

Écrivez simplement et sans fautes d’orthographes : Vous n’avez pas besoin d’utiliser des tournures de langages soutenues pour vendre mieux. Votre lecteur souhaite des informations utiles. Il n’aura même pas 30 secondes à consacrer à la lecture de votre annonce.

Rédigez utile : une bonne description doit se comprendre dès la première lecture. Utilisez des phrases courtes et nécessaires. La description doit être utile à votre lecteur.

Quels sont les atouts de mon bien immobilier ?

Savoir trouver les avantages d’un bien immobilier peut vous permettre de réaliser une plus value au moment de la signature du bien, qu’il soit locatif ou à la vente. Pour cela il faudra,

Décrire les plus belles pièces du bien et prendre un peu de temps pour en expliquer leur usages. En utilisant des expression du type « beau salon familial » ou « belle cuisine aménagée pour toute la famille », vous aider le lecteur à se projeter son futur logement.

Précisez si des travaux ont été réalisés récemment : Un locataire sera heureux de savoir qu’il n’a pas frais ou de complications supplémentaires de ce côté la.

Ne pas mentir sur l’annonce : Si vous mentez, vous allez élargir votre clientèle, mais vous ne ramènerez que des déçus ou des prospects insatisfaits. Au final, vous allez passer beaucoup de temps à gérer votre location pour n’obtenir que de maigres résultats au final.

Précisez la situation géographique du bien : Un futur locataire va chercher à savoir s’il y a des transport en commun près de chez lui ou si il y a une école, un parc pour enfant ou même un supermarché vers lequel il pourra se rendre.

Les pièges à éviter

Le marché de l’immobilier est sujet à de nombreuses règles pour éviter les abus et pour protéger les locataires. Par exemple la loi du 30 janvier 2002 (source) qui vise à interdire la location des biens immobiliers de moins de 9m². Celle-ci indique qu’en dessous de 9m², vous ne pouvez pas appeler cela une chambre, mais la pièce passera immédiatement dans la catégorie des bureaux ou des débarras.

De même qu’ajouter un lavabo ne permettra pas de transformer une pièce en salle de bain. Pensez à bien vous renseignez avant de commencer la rédaction de votre annonce sous peine de perdre un maximum de temps pour pas grand-chose.

Rénovation d’une maison, les points à prendre en compte

0

Vous souhaitez rénover votre maison afin de lui apporter un coup de jeune ou tout simplement pour améliorer le confort qu’il offre, et vous vous demandez combien vous coûtera votre rénovation ?

Sachez que vous devrez prendre en compte l’importance des travaux que vous allez effectuer pour pouvoir définir le budget dont vous aurez besoin pour la réalisation de votre projet. Afin de vous aider, Espace artisan vous présente quelques réponses qui vous permettront de bien vous préparer pour vos travaux de rénovation.

Les premiers paramètres

Il est souvent difficile de définir le coût d’une rénovation, d’autant plus cette question ne dépend de plusieurs paramètres. Donc, la première chose à savoir c’est la superficie de votre  habitation.

En effet, les charges liés à la rénovation d’un studio de 30m² ne seront pas les mêmes que ceux pour la rénovation d’une maison de 100m². Ainsi, vous pouvez déjà avoir une première idée du coût de votre rénovation.

Ensuite, vous devrez également vous demander quels sont les travaux à effectuer. Les frais qu’entraînent la rénovation de la peinture de  la cuisine et le remplacement du sanitaire dans salle de bains seront différents.

Vienne également en compte le coût des matériels que vous allez utiliser. Plus vous optez pour des équipements de grandes marques, plus le coût de votre rénovation s’élèvera.

Des travaux de rénovation simple

Changement de moquette, remplacement du carrelage de la cuisine, rénovation de peintures, réparation de l’escalier ou entretien du jardin font partie des travaux de rénovation dits simples. Ils se caractérisent par des travaux légers qui n’entraînent pas un coût énorme.

La plupart du temps, le prix au mètre carré se situe entre 100 et 300 euros, tout en tenant en compte des équipements utilisés lors des travaux et également du professionnel à qui vous confiez vos travaux.

Toutefois, même pour des rénovations simples, il est conseillé de faire appel à un professionnel.  Vous pourrez trouver votre expert sur Espace artisan, allant de l’électricien, au carreleur, en passant par le jardinier jusqu’au plombier.

Aux travaux plus complexes

Pour les grosses rénovations, le tarif moyen appliqué sur le marché est de 800 euros au mètre carré. Cela peut très vite atteindre les 1 000 euros en fonction des paramètres sus mentionnés.

Ainsi, si vous souhaitez abattre ou créer une cloison, renouveler votre plomberie, mettre aux normes votre système électrique, sachez que vos travaux entrent dans le cadre des gros œuvres étant donné qu’ils vont changer de manière significative votre habitation. Ce tarif s’explique par la durée et la complexité des travaux à réaliser.

Ainsi, si vous souhaitez acquérir un bien à rénover, veuillez vous renseigner sur les frais relatifs à vos travaux de rénovation étant donné que le coût final de votre achat sera composé des frais de rénovation et du coût d’acquisition.

Ainsi, si la somme finale s’avère être élevée, votre achat ne sera pas aussi bénéfique que vous l’aurez pensé. Il est préférable d’opter pour l’achat d’un bien neuf. Vous aurez moins de souci avec les travaux de rénovation et les coûts y afférant.

Location meublée Paris : y a-t-il des périodes propices à la recherche ?

0
Location meublée Paris

Besoin d’une location meublée à Paris pour une durée plus ou moins courte? Vous avez certainement fait l’expérience des visites qui s’enchaînent et des loyers exorbitants pour un tout petit studio. Oui, Paris, c’est aussi ça. Mais pour trouver la perle rare dans ce domaine, il vaut mieux chercher aux bonnes périodes. Y a-t-il des périodes propices à la recherche ? Répondons ensemble à cette question.

Faites-le en dehors des vacances et de la rentrée

Il vaut mieux commencer les recherches le plus tôt possible si on est en quête d’une location meublée Paris. Certes, on ne prévoit pas toujours un déplacement, une mutation professionnelle ou toute autre raison amenant à louer un meublé à Paris, mais il vaut mieux éviter la dernière minute, dans la mesure du possible. Ce conseil est encore plus valable pour ceux qui doivent séjourner ou s’installer dans un meublé à Paris durant les périodes de vacances ou à la rentrée.

Le marché de la location meublée Paris est particulièrement tendu durant les vacances parce que de nombreuses personnes séjournent dans la capitale durant ces périodes. Concernant les vacances d’été, c’est la haute saison touristique et les visiteurs arrivent en masse.  La recherche est donc très difficile durant cette période.

C’est encore pire à la rentrée parce que les étudiants et les jeunes actifs s’installent à Paris. Ne commencer les recherches qu’un mois avant la rentrée est déjà très téméraire parce que le marché sera plus saturé que jamais.

Location meublée Paris

A tout moment pour les biens d’exception

Les particuliers et entreprises à la recherche d’une location meublée Paris, dans la catégorie des biens d’exception peuvent trouver leur bonheur toute l’année. Il n’y a pas vraiment de périodes propices pour les recherches pour le marché de l’immobilier de prestige parce que les offres suivent mieux la demande par rapport à l’immobilier d’habitation classique.

Toutefois, démarcher seul pour trouver un bien d’exception à Paris n’est pas forcément recommandé. La clientèle intéressée par ce type de bien préfère en général confier la recherche à une gestion de locative. Collaborant avec de nombreux propriétaires et professionnels de l’immobilier, ce genre de structure facilite les recherches, à toutes les périodes de l’année.

Location meublée Paris : les prix flambent

La difficulté de la recherche d’une location meublée Paris ne s’explique pas seulement par l’offre qui ne suit pas la demande. C’est aussi une question de prix. Le prix de la location a toujours été élevé à Paris et le marché du meublé n’est évidemment pas épargné. Ainsi, en plus de tomber sur des biens trop exigus ou ne répondant pas physiquement à leurs attentes, les locataires sont parfois freinés par le prix (en savoir plus ici)

Les prix varient évidemment d’un quartier à l’autre et d’un arrondissement à l’autre, mais on peut se faire une idée des loyers pratiqués dans la location meublée Paris en parcourant les sites de petites annonces.

Location meublée Paris

Les studios meublés de 10 à 15m² sont par exemple loués autour de 550 et 600€ dans le 2ème, le 11ème ou encore le 10ème arrondissement de Paris. Évidemment, ce sont seulement des prix indicatifs, mais le loyer de chaque bien dépend de nombreux paramètres :

  • La situation géographique
  • Le quartier
  • La qualité du bien
  • La proximité des transports, des écoles, des commerces…
  • Etc

 

N’attendez pas le dernier moment pour chercher votre location meublée à Paris. Vous trouverez alors plus rapidement le bien qui répond le mieux à vos besoins. Restez aussi au courant des actualités de l’immobilier à Paris et partout en France pour profiter des meilleures offres de location meublée à Paris ou ailleurs. Abonnez-vous donc sur des sites spécialisés comme Immoz.

Achat d’un bien immobilier à Paris, les conseils à retenir

0

Vous souhaitez investir ? Vous contemplez l’achat d’un bien immobilier à Paris et vous vous demandez quelles règles faudrait-il suivre pour concrétiser votre rêve ? Voici quelques points que vous devrez prendre en compte avant de mettre la machine en branle.

Connaître les opportunités d’achat

Le rêve de devenir propriétaire est partagé par beaucoup de Français, cependant, il est conseillé de bien vérifier si l’opportunité se présente réellement avant d’investir toutes vos économies dans l’achat du bien de vos rêves.

Outre le prix de vente, vous devrez également prendre en compte les différents frais liés à votre achat, tels que ceux du notaire. N’hésitez pas à vous renseigner en ligne pour connaître le coût y afférant en fonction du  type de bien que vous aurez choisi.

Calculer votre apport personnel

Lorsque vous effectuez une demande de prêt immobilier auprès des banques, sachez que ces dernières vont s’assurer que vous disposez du minimum d’apport pour le financement de votre acquisition.

Cela constitue une garantie de remboursement du prêt, permettant à votre banque de vous délivrer le crédit dont vous aurez besoin. Veuillez tout simplement vous assurer de ne pas avoir dépassé le seuil du taux d’endettement autorisé.

Un plan de financement réaliste et pertinent

Après avoir pris en compte les points mentionnés ci-dessus, il est recommandé d’avoir un plan de financement pour pouvoir effectuer son achat. En effet, c’est en fonction de votre budget que vous pourrez définir le bien que vous souhaitez acquérir.

Allant des caractéristiques des biens jusqu’au nombre des pièces, en passant par le quartier, les commodités à proximité et bien d’autres. Vous pourrez par la suite trouver le bien répondant à vos critères de choix, et qui concorde en même temps à votre budget.

Faites appel à un professionnel du bien immobilier

Comme le marché du bien  immobilier s’est très vite démocratisé, il est toutefois conseillé de faire appel à un professionnel pour votre achat. Vous pourrez trouver une agence immobilière parisienne en ligne comme pour trouver un avocat pour divorcer à Paris.

En faisant appel à une agence immobilière, vous ne risquerez pas de vous retrouver devant un bien immobilier surévalué. Certes, vous devrez payer des frais d’agence, mais comparé aux avantages que vous en tirerez, cela en vaut le coup.

Pour plus d’informations concernant les professionnels de l’immobilier, nous vous invitons également à vous reporter à cet article de notre blog immo.

Bien organiser les dates et horaires de visites

Avant de vous décider sur l’achat d’un bien en particulier, pensez à bien organiser les moments de vos visites. Pour ce faire, vous pourrez vous munir d’un appareil photo et d’un carnet de notes pour prendre noter toutes les informations relatives au bien. Ainsi, une fois arrivez chez vous, vous pourrez les consulter tranquillement chez vous.

Ne vous laissez pas séduire par les décorations, mais veuillez prendre en compte les pedigrees du bien que vous souhaitez acquérir. Agencement des différentes pièces et l’état du bien doivent être vérifiés.

N’oubliez pas de préciser le système de ventilation utilisé dans la salle de bains et la cuisine, l’état du chauffage et des conduits d’eau, l’état de l’ascenseur s’il en existe ou non, l’exposition des fenêtres si cela permet une économie d’énergie, et autres.

Pourquoi louer un lift au moment de déménager ?

0

Événement source de stress, de fatigue et d’anxiété, le déménagement mobilise des efforts physiques et psychiques. Si vous souhaitez alléger votre fardeau notamment pour le déplacement de vos biens, une solution de facilité s’offre à vous : la location d’un monte-charge que l’on connaît également sous le nom de lift.

Avec un tel équipement, certaines difficultés liées au déménagement s’anéantissent et vous pouvez même y prendre un certain plaisir !

Déménager, du stress au rendez-vous

Ce n’est plus un secret pour personne : le déplacement des biens du camion de déménagement jusque dans le nouveau logement reste une tâche fastidieuse.

Gravir les marches d’un escalier ou parcourir un couloir peu spacieux alors qu’on manie un meuble imposant, demander un coup de main aux proches alors qu’ils ne manifestent aucun enthousiasme, sans oublier la fatigue que l’on ressent et les éventuelles blessures dans le cas d’une mauvaise manipulation, tous ces points pèsent lourd sur le corps et la pensée.

Pour les meubles imposants et les objets valeureux, l’usage d’un monte-charge reste la meilleure solution. Non seulement cet équipement fiable se loue à un prix abordable, mais il permet de travailler plus rapidement et de ne pas s’exposer au danger.

Un seul équipement pour résoudre plusieurs problèmes

Avec un lift, vous n’avez pas à vous soucier de la sécurité de vos biens les plus imposants en les montant ou en les descendant sur l’équivalent de 13 étages. Pour ce faire, il suffit de les passer à travers une fenêtre ou un balcon et l’élévateur prend le relais.

Le lift est également la solution de rapidité, car au lieu de parcourir les escaliers, les couloirs et le hall, l’élévateur parcourt en seulement quelques minutes les différents étages tout en offrant une capacité d’accueil tout à fait convenable.

Pour utiliser un lift, on n’a nul besoin d’avoir de connaissances spécifiques dans la mesure où il est loué avec un technicien expérimenté en la conduite et le maniement de ce type d’engin.

Pour tout ceux qui sont en plein déménagement, particulier ou professionnel, le lift reste la solution idéale.

Le monte-charge, un équipement fiable et abordable

Le recours à une compagnie de déménagement pour le chargement, le déchargement et le transport de biens devient de plus en plus courant. Par conséquent, les professionnels ont fait le choix d’adapter leurs offres de location de lift en fonction de chaque cas.

Aujourd’hui, le coût de la location d’un tel engin devient si abordable que ceux qui déménagent n’hésitent plus à confier les tâches fastidieuses du déplacement de biens à cet équipement et à son technicien.

Débarrassez-vous de votre fardeau !

Que vous ayez besoin d’un lift pour quelques minutes ou pour quelques jours, certaines entreprises, comme Bleu déménagements, mettent en location un large panel de lifts sur remorques pour faciliter le déménagement à Neuchâtel et dans d’autres pays d’Europe.

Ces derniers disposent d’un savoir-faire assorti de plusieurs années d’expérience et mettent en œuvre des engins professionnels pour que votre déménagement et le déplacement de vos meubles se fassent en toute sécurité.

Vente à réméré : tout ce qu’il faut savoir

0

Aujourd’hui, on constate que de nombreuses personnes se trouvent face à une situation de surendettement.

De ce fait, comment réussir à payer les échéances ? Pourquoi ne pas procéder à la vente à réméré ? En effet, cette méthode est encore peu connue actuellement, pourtant, elle très efficace pour payer les échéances. Petit tour d’horizon sur la vente à réméré.

Qui est concerné à la vente à réméré ?

Par définition, une vente a réméré est un contrat de vente qui permet à un propriétaire de vendre temporairement sa maison tout en continuant de l’occuper et de la racheter plus tard.

Avant de se lancer dans ce projet, il est toujours à noter que cette méthode est généralement faite pour les personnes qui se trouvent face à une situation d’endettement et qui n’ont pas la possibilité de payer les échéances.

La vente peut aussi se faire dans le cas où le montant à rembourser peut être couvert avec la vente d’un bien immobilier. On peut donc recevoir une somme importante avec la vente de la maison, suffisante pour rembourser le crédit, ainsi que les frais liés à la vente.

C’est également la meilleure option si vous souhaitez éviter la saisie de vos biens, prononcés par les juges. Une fois que les dettes sont réglées, le client doit stabiliser à nouveau sa situation financière pour repartir d’un bon pied.

Quelles sont les différentes étapes de la vente à réméré ?

Lors de la vente à réméré, on doit procéder à deux étapes : l’évaluation de la situation ainsi que l’établissement du contrat de vente. La première étape consiste à déterminer si la vente correspond à sa situation financière.

Pour ce faire, il faut avant toute chose estimer la valeur du bien immobilier et déterminer le montant total de la dette. Si ce dernier est inférieur à 70 % à la valeur du bien immobilier, il est possible de procéder à la vente à réméré. Par la suite, si vous souhaitez racheter le bien, il faut également considérer les frais de notaire ainsi que les frais des indemnités de logement.

Quant à la deuxième étape qui est l’élaboration du contrat de vente, comme son nom l’indique, elle consiste à rédiger un contrat devant le notaire. Dans un contrat de vente doivent figurer des points importants comme la durée du contrat, le prix initial de la vente, le prix de rachat (dans le cas où l’investisseur prévoit des indemnités de risques) et le montant des indemnités de logement.

Que se passe-t-il après la vente ?

Une fois que le contrat a été signé, le vendeur est considéré comme le locataire de la maison. Et bien sûr, comme tout locataire, il doit verser un loyer à son investisseur durant toute la durée de la transaction.

Généralement, ce loyer, également appelé indemnité d’occupation, est compris entre 1 à 5 % du montant du bien. Sans oublier que les charges foncières ainsi que les travaux d’entretien sont également à la charge de l’ancien propriétaire. Une fois que le contrat de vente à réméré touche à sa fin : deux options s’offrent au vendeur : soit il rachète son bien, soit il le cède à l’investisseur.

Dans le premier cas, il doit rembourser le prix initial du bien ainsi que la totalité des frais supplémentaires et justifier qu’il a bien payé les indemnités d’occupation tout au long du contrat.

Par contre, si le vendeur n’arrive pas à résoudre ses problèmes financiers, le bien immobilier devient la propriété de l’investisseur. Et dans ce cas, l’ancien propriétaire doit quitter les lieux dans un délai précis.

Quels sont les risques et avantages d’acheter aux enchères immobilières ?

0

Si pour acheter un bien immobilier, le réflexe consiste souvent à vous diriger vers des agences immobilières ou des notaires, il existe également un canal moins utilisé : les ventes aux enchères immobilières. Il faut connaître parfaitement les spécificités de ce type de vente avant de l’utiliser. On vous explique tout !

Les enchères immobilières, c’est quoi ?

La vente aux enchères est un processus de vente qui permet de mettre en contact les vendeurs et les acheteurs. Dans le cas d’enchères immobilières, les biens proposés à la vente peuvent être très variés. Cela peut être des maisons, des appartements, des terrains, des hangars, des châteaux, des villas… comme vous pourrez le constater sur ce site d’annonces d’enchères immobilières.

Ces ventes aux enchères peuvent être organisées par les notaires. Dans ce cas, la demande émane des propriétaires du bien en question par opposition aux ventes judiciaires qui font souvent suite à une liquidation judiciaire ou à une saisie immobilière à cause de non-paiements. Enfin, il existe également des ventes immobilières de domaines. Les biens mis en vente appartiennent à l’État et ceux qui n’ont pas d’héritiers ou dont les héritiers n’ont pas souhaité en profiter.

Dans tous les cas, une publicité sera mise en place dans la presse, dans les journaux d’annonces légales et les quotidiens, sur internet… Cela vous permet de prendre connaissance des conditions de la vente. En effet, comme indiqué sur cette page, chaque publicité contient le descriptif du bien, des photos voire une visite virtuelle, la mise à prix et les jours et heures de visite.

Les avantages de ces ventes immobilières

Si les enchères immobilières rencontrent un succès grandissant, c’est parce qu’elles présentent de multiples avantages :

  • Le prix de vente est celui qui les rend aussi attractives. En effet, dans le cas d’enchères judiciaires, le prix de vente des biens est souvent situé aux alentours des un tiers de leur véritable valeur. Si vous cherchez à acquérir une maison, c’est donc un excellent moyen de devenir propriétaire à moindre coût. Pour les ventes aux enchères notariales, les mises à prix se situent à environ 70 % du prix du bien sur le marché. Et, même lorsque les enchères montent, elles ne peuvent dépasser 90 % de la valeur de bien. Ainsi, même si les prix ne sont pas aussi bas que pour les ventes judiciaires, vous avez tout de même la certitude de faire de bonnes affaires.
  • La variété des biens immobiliers est également un autre atout de ces enchères immobilières. En effet, tous les types de biens peuvent faire l’objet d’une vente aux enchères. Vous pouvez ainsi vous porter acquéreur d’une maison ou d’un appartement mais aussi d’un local commercial, de terrains, d’un immeuble entier, de forêts, d’étangs, de parkings, de caves… Tous ces biens peuvent se situer partout en France. Certains sont en parfait état, d’autres exigent une rénovation.
  • Enfin, ce sont des biens que vous ne trouverez pas sur les canaux classiques de ventes de logement. Ils viennent donc élargir l’offre et vous permettent d’étendre votre recherche.

Vous pourrez trouver encore plus d’avantages à ce système de vente sur ce blog.

Les risques liés à ce type de vente

Si les ventes aux enchères dans le domaine de l’immobilier sont encadrées par des professionnels ce qui les rend particulièrement sûres, elles peuvent présenter des risques si vous n’avez pas connaissance de toutes les spécificités de ce type de transaction.

En effet, il est bon à savoir que lorsque vous remportez une enchère, vous devrez payer le bien même si le prêt bancaire sur lequel vous comptiez ne vous est pas accordé. Il n’y a pas de condition suspensive pour les ventes aux enchères. Il vaut donc mieux vous assurer avant le jour des enchères que vous pourrez obtenir le prêt immobilier dont vous avez besoin.

Par ailleurs, si parce que vous avez remporté l’enchère, vous pensez déjà être propriétaire du bien, il n’en est rien. En effet, les autres acheteurs peuvent faire une surenchère d’au moins 10 % sur votre prix dans un délai de 10 jours. Il est bon de savoir qu’il faut attendre ces 10 jours avant de commencer quoi que ce soit.

Enfin, dans tous les cas, pour limiter les risques, il est vivement recommandé de consulter le cahier des conditions de vente avant le jour des enchères. Vous aurez ainsi connaissance des conditions de vente et de l’aspect financier de l’opération. Des informations qui évitent les mauvaises surprises !

Annecy : la résurrection du marché immobilier !

0

La recherche de bon plan en immobilier est devenue une priorité pour les Français. Résidence principale ou projet de location, le marché offre des habitations spécifiques.

Pour des projets immobiliers intéressants, la commune d’Annecy dans la région Auvergne–Rhône-Alpes se présente comme la zone la plus intéressante, puisque le marché de l’immobilier y est en pleine résurrection.

Longtemps critiqué pour diverses raisons, le marché de l’immobilier commence enfin à émerger avec des avantages considérables.

Le marché de l’immobilier au bout des doigts

Dans une hypothétique acquisition d’un bien immobilier, le prix est les premiers critères interpellant les clients. Deux techniques permettent d’évaluer le prix d’un habitat à savoir sa superficie et le type de location.

Dans le premier cas, il sera question d’établir un tarif par rapport au m2. Plus la superficie est grande, plus le montant augmente. Cependant, les prix immobiliers d’Annecy procurent la stabilité.

En outre, en fonction du type de location, meublée ou vide, influent sur le prix. La location meublée est plus chère, mais offre un confort considérable. La location vide est recommandée pour faire des économies.

Annecy, une perle pour les habitats en tous genres

Pour inciter le client à effectuer un achat, la diversité des maisons est également un facteur clé. En effet, afin d’offrir au client la possibilité de choisir entre différentes alternatives l’immobilier d’Annecy possède des maisons attrayantes.

En premier, le cadre ancien qui caractérise la ville met le particulier face à une esthétique d’époque, plaisante pour l’œil et le reste.

Que de telles habitations soient à ce point accessibles sur le marché de l’immobilier tient presque du miracle.

C’est idéal pour une location dont l’utilité est l’hébergement de vacances. Sinon, de nouveaux projets immobiliers voient le jour via des habitations modernes avec un mobilier adapté aux tendances.

Le choix d’une agence hors pair

Une agence immobilière de qualité doit être compétente en tout point de vue que ce soit en termes de service ou de performance.

Pour les projets à Annecy, différentes agences sont disponibles et se distinguent par des spécificités inhérentes à leur savoir-faire et à leur expérience.

Il faut dire que sur le marché de l’immobilier, nombre d’entre elles brillent par leur ancienneté. Effectivement, plus l’agence est âgée, plus l’expérience qui en découle offre de meilleures conditions pour les clients.

En outre, l’accès à un réseau de professionnel en immobilier sera un atout faisant pencher la balance vers une agence spécifique.

Parmi les agences sur le marché, le lien suivant amène vers une référence intéressante, http://www.actimoannecy.fr/.

3 conseils pour vendre vite et bien son appartement

0

Après une période marquée par une mauvaise conjoncture, le marché de l’immobilier connaît un regain d’activité. Un constat vérifié à l’issue de l’année 2015 par les professionnels de la pierre grâce à plusieurs indicateurs : un nombre de visites en constante augmentation, le retour des investisseurs étrangers sur l’immobilier de luxe, le prix au mètre carré qui remonte, etc.

Une situation profitable aux bailleurs qui désirent mettre en vente leur lot. Toutefois concrétiser la vente implique de mettre en valeur le bien grâce à des photos d’intérieur professionnelles par exemple, mais aussi de mener quelques démarches administratives comme la réalisation de diagnostics immobiliers.

Vous êtes propriétaire et désirez mettre en vente votre logement ? Consultez le guide pratique pour augmenter vos chances d’effectuer une vente rapide et à un prix intéressant pour votre bien foncier.

3 astuces pour vendre un appartement

1.      Trouver le juste prix

Vendre un appartement prend généralement du temps, deux à trois mois en moyenne, à condition que le lot soit intéressant et proposé à un prix qui correspondent pleinement au bien proposé. Un bien surévalué peut mettre plusieurs années à être vendu et dans le pire des cas ne trouver aucun acheteur intéressé, obligeant à revoir à la baisse le prix.

Pour vendre un appartement rapidement, il convient donc d’effectuer un diagnostic du prix efficace. Vous pouvez en premier lieu effectuer une veille sur le marché immobilier en comparant les prix de lots similaires au vôtre dans le même quartier. Visitez les portails internet et les sites d’agences pour élargir votre champ de recherches.

Certains sites proposent un service d’estimation du prix en ligne, parfois gratuitement comme sur le LeParticulier.fr, par exemple. Toutefois l’estimation est un exercice difficile, car elle prend en compte de nombreux critères : étage, quartier, exposition, état intérieur, standing du bâtiment, performance énergétique, etc.

Autant d’informations qui sont mieux exploitables par des professionnels de la pierre qui présentent une connaissance poussée du marché. Il convient d’avoir recours à un agent immobilier local qui connaît bien votre secteur.

Aussi, mieux vaut demander des diagnostics à plusieurs professionnels pour une estimation plus fidèle. Certains agents ont parfois tendance à gonfler leur estimation pour décrocher le contrat. À noter que dans l’ouest de la France (Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, etc.) il est possible de faire effectuer le diagnostic par un notaire.

Retrouvez toutes les informations relatives aux diagnostics immobiliers sur ce blog.

2.      Opter pour un mandat exclusif

Passer par une agence immobilière pour vendre un appartement mène à deux types de contrats : simple ou exclusif. Le premier vous donne l’avantage de contacter plusieurs agences pour vendre l’appartement et vous autorise à effectuer une vente directement avec un acheteur, sans intermédiaire. Qui dit visibilité accrue, dit de meilleures chances de réussir votre vente.

Revers de la médaille, les agents risquent de ne pas se sentir concernés par une transaction qu’ils ne sont pas sûrs d’effectuer. Côté acheteur : voir votre lot diffusé sur différentes agences avec des prix variés risque de le discréditer à ses yeux.

Le mandat exclusif vous engage auprès d’une agence qui deviendra le seul organisme habilité à vendre l’appartement. La visibilité de votre offre n’en sera pas amoindrie en passant par un réseau d’agences et le professionnel accordera une plus grande importance à votre lot.

3.      Soigner la présentation du lot

Pour maximiser vos chances de vendre un appartement, il convient de mettre en valeur ses atouts. Cela passe évidemment par un rangement et un nettoyage du logement irréprochable. Pour augmenter vos chances de vente, vous pouvez faire appel à un photographe d’intérieur professionnel pour réaliser les clichés qui illustreront votre annonce sur le web.

Autre astuce pour mettre en valeur le bien : contacter une société de « home-staging » spécialisée dans la valorisation d’une maison. Ces professionnels mettent en avant les atouts de votre lot et vous conseillent sur certaines rénovations jugées utiles. Bien que coûteux (1 à 2 % du montant de la vente), ce service est jugé comme très efficace par les professionnels de l’immobilier.

Retrouvez plus de conseils pour réussir votre vente dans cet article.

POPULAIRES

HOT NEWS